« lonely miracle » — erling kaeso [ u . c ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

« lonely miracle » — erling kaeso [ u . c ]

Message  Invité le Dim 12 Mai - 16:35



KAESO Erling



☓ — Classe de départ: Lonely Snake
☓ — Âge du personnage: 19 ans
☓ — Race: Mi-humain, mi-serpent.
☓ — Statut: Amoureux.
☓ — Relations:Une simple petite fille qu'il aurait connue lors de son enfance, aujourd'hui disparue, ainsi que sa mère avec qui il entretient une relation assez compliquée.
☓ — Camp: Mercenaire.
☓ — Équipements: Un pendentif en forme de rose rouge—seul souvenir restant de Carrie, quelque dagues dont il se sert principalement pour se défendre contre d'autres étrangers, ainsi qu'une très fine épée à une main.
☓ — Affinités élémentaire: Plutôt polyvalent, mais possède de grandes facilité avec le poison.
☓ — Types de magies: Magie élémentaire











Physique

Erling est une personne qui se fait facilement remarqué quand il sort, contre son gré—bien qu'il ai évidemment mît un peu du sien involontairement.

Premièrement, sa chevelure d'un violet légèrement pâle est la première chose auquel les gens pensent. Cette couleur que beaucoup pensent que c'est à cause d'une quelconque maladie inconnue, venant d'un autre pays, est pourtant très appréciée par certains autre—le mercenaire en premier. Le plus étrange dans ces cheveux serait sûrement le fait qu'une couleur violet foncé/noir recouvre la plupart des racines de ses cheveux, et forment une sorte d'araignée sur ses cheveux, chose qui effraie la plupart des gens quand ils pensent que c'est une vraie araignée. D'autre pensent que c'est une sorte de teinture, alors qu'encore une fois c'est bien naturel. Bien que lui-même trouvant ses cheveux plutôt « bien » comme il le dit parfois, Erling préfère les couvrir d'une capuche, détestant attirer l'attention comme ça—bien qu'il essaie de l'attirer en même temps. En même temps, Carrie n'allait pas le reconnaître juste à cause de ses cheveux—il n'était même pas sûr qu'elle le cherchait, d'abord. De toute façon, on n'était jamais mieux servi par soi-même, Erling n'allait pas attendre que la jeune fille trouve le serpent comme ça, il n'était pas patient.

Ses yeux, aussi. Ils étaient d'un bleu sombre, et son père avait même constaté qu'ils étaient déprimant, avec cet air perdu, voire vide qu'ils portaient la plupart du temps. Et même qu'à cause de ça, sa mère pense que c'est de sa faute s'il s'est suicidé! À cause de ça, Erling préfère ne pas regarder quelqu'un, par peur de tuer d'autres gens involontairement. C'est également peut-être pour ça qu'il garde toujours une partie de ses cheveux par dessus son œil gauche—mais aussi parce que son oeil gauche est un peu... ‘différent’. Par ailleurs, à cause de sa nature, Erling possède une très mauvaise vue, mais sa famille étant trop pauvre, ils n'avaient pas les moyen de lui payer un truc pour régler ça; sa mère lui répétait tout le temps « estime toi heureux de vivre! ».

Pour ce qui est de son corps et de ses caractéristiques, Erling étant un croisement entre un serpent et un humain, il possède quelques écailles par-ci par-là, mais qu'il tente de cacher du mieux qu'il peut. Heureusement pour lui, le plupart sont sur le dos et donc n'a pas vraiment besoin de les cacher, mais il en possède certaines sur les mains par exemple. Sinon, il est assez grand—un mètre quatre-vingt-trois— et fin —68 kilogrammes, parfois même, les gens ont tendance à le prendre pour une fille! Surtout que sa voix n'est pas vraiment grave, bien qu'il ait 19 ans.

Concernant ses vêtements, encore une fois, sa tenue de s'habiller est assez excentrique, un peu trop même. La plupart du temps, il porte un simple t-shirt vert pâle, sans aucun motif dessus, un long manteau de couleur bleu foncé/marine par dessus, avec une légère fourrure, déchirée de tous les côtés. Il porte un simple baggy de couleur marron foncé, presque noir également légèrement déchiré, ainsi que de simple et usées bottine noires. Erling n'a pas vraiment d'objet vraiment personnel, si ce n'est qu'un pendentif en forme de rose, qu'il porte usuellement sur son poignet.


Mental/Goûts

Erling n'est pas vraiment quelqu'un de compliqué à comprendre, quand on connait son ‘mécanisme de fonctionnement’, il suffit juste d'être un peu persévérant pour découvrir qui il est vraiment!

Premièrement, Erling a tendance à repousser les autres, de peur de perdre d'autre gens qu'il apprécie. Et il n'apprécie pas vraiment quand des gens sont tenaces, parce que lui même sait qu'il risque de tomber dans le piège et d'avoir de nouveaux proches. Particulièrement impatient, il a tendance à s'énerver assez rapidement, voire très vite. En fait, il est assez lunatique et change d'humeur très rapidement, il peut passer de la joie à la peur pour tout de suite passer à la colère sans le remarquer. Il n'est pas vraiment stable et de se fait, mieux vaut ne pas trop chercher à le coller ou à être collant, puisqu'il pourrait même jeter une dague sur une fillette sans se sentir coupable! Puisqu'il a des problèmes avec ces sentiments, comme la pitié, il lui arrive parfois de pleurer en voyant un lapin blessé et de rire en voyant une gamine agoniser! Les gens connaissant sa nature pensent tous que c'est à cause du fait qu'il est à moitié serpent, alors qu'en fait pas du tout! Il n'a vraiment pas le sang froid, ce qui est tout de même ironique... Erling est souvent ironique, d'ailleurs! Dès qu'il en aura l'occasion, il sortira les conneries qui lui passent par la tête. Et à cause de sa « pitié », il lui arrive souvent de faire des blagues plutôt... malsaine. Et qui n'amusent pas les autres, en général. Certains le considèrent même comme un sadique, alors qu'il ne l'est pas du tout! Il a juste... quelques problème avec le monde civilisé.

Cependant, si Erling cède et commence à devenir plus amical envers vous, il commencera à montrer un côté beaucoup plus affectueux. Plutôt trouillard, il se cache même derrière des plus petit(e)s que lui! En fait, le moindre bruit l'effraie et, possédant une ouïe beaucoup plus haute que la normal, le moindre petit bruit qu'il entend peut le faire sursauter. C'est aussi un adepte des câlins et à tendance câliner n'importe-qui n'importe quand, pour n'importe-quelle raison, valable ou pas. En fait, il n'a presque jamais reçu de câlin durant son enfance et de ce fait, le reptile a commencer à développer une sorte d'obsession envers l'affection maintenant, vu que ses parents le détestaient. Il est relativement réaliste, ce qui le rend négatif la plupart du temps, puisqu'avec le temps, il n'a plus cherché des choses positives. En même temps, le jeune homme est très loyal, peut-être même naïf. N'ayant pratiquement jamais eu d'amis, il ne sait pas vraiment ce qu'il faut croire et ce qu'il ne faut pas. Erling serait capable de faire n'importe quoi pour un de ses proches, jusqu'à se blesser gravement, tuer quelqu'un même! La plupart lui reproche cette qualité, tournant en défaut, lui-même ne comprenant pas pourquoi.

C'est aussi quelqu'un d'assez rêveur, qui passe son temps à lever la tête pour regarder le ciel. Pourquoi? Qui sait. Il pense souvent à Carrie dans ses moments là, se demandant ce qu'elle est devenue et à quoi elle ressemble. Ah... Ces longs cheveux bruns sentant la pomme étaient la chose qu'il préférait le plus au monde. Il pouvait même les voir, par dessus le ciel, de temps en temps. Parfois il tentait de les attraper, en vain. En fait, Erling est presque obsédé par Carrie et à tout ce qu'elle lui a fait par le passé. Actuellement, il veut juste la retrouver, au point de tout laisser derrière lui—il avait pas grand chose donc bon. Bien sûr, ce n'est pas un Yandere, loin de là. C'est juste qu'elle lui manque trop. Jamais il ne pourrait oublier ne serait-ce que ses yeux, d'un rouge vif qui montrait toute son énergie. Elle occupait pratiquement tous les temps ses pensées sans qu'il puisse faire quoique ce soit. Peut-être qu'il était juste follement amoureux d'elle, au final.

[ u . c ]



Histoire

« Votre gamin là... Il est pas humain. »

Erling est né qu'à moitié humain, en fait. Pour des raisons que sa mère elle-même ne sait pas. Qui sait ce qu'il lui est arrivé quand elle était bourré. Tout le monde considère son cas comme une sorte de malformation louche, tout la monde excepté deux personnes. Lui-même considère son cas comme une sorte de miracle, quelque chose de positif, contrairement au reste de la population.

“Élevé”—bien grand mot— par une mère alcoolique et un père déprimé, il lui arrivait très souvent d'être jeté dehors sans aucune raison. dans ces cas là, il allait le plus souvent au bord des lacs, mais ne s'approchait jamais de l'eau—qui sait pourquoi.

« Je te frappe pas sur le visage, tes parents risquent de le remarquer. »

Il a très vite commencé à être persécuté par les enfants du village, clamant que les serpents avaient ruinés leur vie d'une manière ou d'une autre. Bien sûr, Erling n'était pas dupe, loin de là, mais en même temps, il se laissait faire. Il pensait que c'était parce qu'ils étaient jaloux, parce qu'ils étaient juste des gens normaux, pas comme lui. En devenant presque arrogant, il ne cacha pas ses pensées, il disait lui même à haute voix qu'ils étaient tous jaloux de lui, qu'il était supérieur, chose qui évidemment empira son état physique. Pourtant, ça l'amusait de faire le con comme ça, pour des raisons que lui même ne savait pas. Peut-être qu'il aimait souffrir, peut-être qu'il aimait voir ces idiots être jaloux de lui.

❤❤❤

« Hé regarde, tu trembles. »

Erling leva ses yeux vides vers l'inconnue, qui semblait avoir un étrange sourire amicale dessiné sur le visage. Lui? Trembler? Impossible. Il ne connaissait plus la peur. C'était impossible pour lui de trembler comme une fillette. La fille se baissa pour atteindre la même hauteur du garçon aux cheveux violets. Il avait l'impression qu'elle se sentait désolée pour lui alors que c'était lui qui devait être désolé pour elle, normalement.

« Erling, c'est ça? Moi c'est Carrie Farreler. »

Il ne comprenait toujours pas pourquoi elle souriait face à un monstre. Son air vide se changea rapidement en quelque chose de confus, il pencha légèrement sa tête avant de lui déclarer qu'elle devait l'appeler Kaeso parce qu'ils n'étaient pas amis, et que lui allait l'appeler Farreler. La dénommée Carrie pencha à son tour la tête, assez confuse mais amusée à la fois. Ils n'étaient pas... amis? Un léger rire sorti d'entre ses lèvres. Ce garçon semblait vraiment intéressant—à ses yeux au moins— et en plus elle adorait les serpents!

« C'est décidé alors, on est amis! »

Visiblement ennuyé, le serpent tourna la tête pour tenter de cacher la rougeur qui commençait à envahir ses joues. Stupides humains... il garda pour lui-même. Carrie semblait beaucoup trop simplette ‘à son goût’ et il ne voulait pas faire copain-copain avec une fille comme ça. Ni faire copain-copain avec qui-que ce soit, d'ailleurs. En plus, elle allait l'appeler Erling! À vrai dire, il n'aimait pas ce nom. Et si elle le prenait pour un ami, Carrie allait sûrement le coller partout, discuter, et toutes ces conneries. Évidemment, ça ennuyait assez le solitaire mais au fond de lui, Erling était très heureux d'avoir—enfin— quelqu'un qui ne le rejette pas. Il était trop entêté pour le lui dire franchement mais rien que la rougeur contredisait ce qu'il disait.

❤❤❤

« Dis, pourquoi tu caches ton œil gauche?
— Parce que. »

Certes, ce n'était pas vraiment précis comme réponse mais il ne tenait pas à ce qu'elle s'enfuit en voyant ce qu'il cachait. Erling se souvenait assez souvent que lorsque sa mère buvait—un peu—trop, elle répétait sans cesse que son œil était maudit, des conneries du genre qu'il de toute façon ignorait. Curieuse, la jeune fille caressa tout le long de la touffe de cheveux recouvrant l'œil avec son pouce.

« Tu veux bien me montrer?
Non.
S'il te plaît.
— Non. »

Quel entêté... elle pensa pour elle-même. Peut-être devait-elle forcer le passage? Mais il devait avoir une bonne raison pour ne pas qu'il veuille qu'elle le voit... Mais, Carrie était curieuse et également entêté. Et effectivement, Erling avait une bonne raison. Il ne voulait plus ‘maudire’ des gens à cause de ça, et Carrie était la seule qui ne le frapper pas. En aucun cas il pourrait lui montrer ça, elle était trop précieuse à ses yeux. Ses joues commencèrent à rougir lorsque la brunette posa doucement sa tête sur la poitrine du plus âgé, avec son sourire doux et presque charmeur inscrit sur le visage.

« C'est chaud. »

Elle profita du fait qu'Erling était trop confus pour doucement commencer à écarter les cheveux sur le côté avec son index, le même sourire sur son visage, quoiqu'un peu plus... malsain? Il ne le perçût qu'après que l'index de la jeune fille atteigne la moitié de l'œil. Juste après avoir atteint cette moitié, une violente gifle claqua contre sa peau de poupée. Erling, blessé de voir que Carrie avait tenté, en quelque sorte, de le charmer, se leva avant de reculer de quelques pas, les larmes aux yeux et la voix tremblante.

« D-dégage! Je t'avais dit de pas regarder! »

Plaçant sa main gauche sur l'œil du même côté, il s'enfuit en courant et peut-être même en pleurant, laissant la pauvre petite sans voix.

❤❤❤


« Regarde comme elle te va bien! »

Le sourire de la jeune fille s'élargit encore plus. Bien sûr, c'était une fausse rose. Les roses bleues n'existaient pas malheureusement mais cette rose artificielle semblait si réelle! Peut-être même que Erling aurait pu croire que cette fleur était vraie, si elle ne lui avait pas dit que les roses bleues n'existaient pas.

« Tu devrais porter cette fleur tout le temps ! »

Erling rougit face à tous ces compliments que la plus jeune ne cessait de dire à propos de lui. Il était vrai que ce truc—qui semblait s'appeler une ‘rose’—était assez joli, jamais il ne porterai quelque chose d'aussi stupide.

« Tu sais, les roses bleues représentent les miracles! »

elle continua joyeusement. Miracle, huh... Erling n'aimait pas ça. Il n'aimait pas les miracles, juste parce qu'il était une sorte de miracle appelait ‘monstre’. Légèrement blessé par cette découverte, le serpent baissa tristement les yeux, sans pour autant toucher à la rose. Carrie réalisant soudainement ce qu'elle venait de dire, elle tenta de l'encourager d'une autre manière.

« Elles représentent aussi la solitude, la gentillesse et la curiosité! Elles sont comme toi, Erling! »

Gentillesse? Curiosité? Peut-être bien... Il n'avait pas fait attention à la solitude, Erling ne voulait pas savoir pourquoi est-ce qu'elle avait aussi mentionné ça. Après tout, elle devait rester avec lui pour toujours, jamais il ne serait seul. Il ignora simplement ce mot.

« Et ta fleur, elle est rouge. »

il remarqua simplement. Le bleu et le rouge étaient des couleurs opposés. Or, Erling voulait nier le ‘opposés’. Il était vrai que le reptile était négatif, toujours de mauvaise humeur et trouillard tendit que Carrie était positive, toujours souriante et bravant tous les dangers sur son chemin—il y en avait pratiquement aucun. Erling prit la rose rouge et la regarda attentivement, se plantant une épine dans l'index au passage sans vraiment le remarquer. Il enleva toutes les épines sans montrer de douleur avant de la poser avec douceur dans les cheveux bruns de la brunette.

« Elle va avec tes yeux. C'est joli. »

Son vocabulaire était presque aussi élevé que celui d'un élève de primaire—il avait tout de même 17 ans maintenant! Mais il se fichait des mots à vrai dire. Il devait juste exprimer le fait que la rose lui allait parfaitement, qu’importe la douleur qu’il pouvait ressentir. Et puis, ça ne faisait pas si mal après tout. Il sentait juste un léger picotement dans les doigts. Et puis, il était habitué à la douleur, après tout. Évitant le regard de la plus jeune, il baissa les yeux pour regarder ses mains ensanglantés, pendant une petite minute. En fait, ces picotements dérangeaient, il aimerait bien se gratter, pour essayer de faire disparaître la ‘douleur’ mais il ne pouvait pas. Sa vue se fit interrompre par un mouchoir en soie venant de doigts en porcelaine presque. Rejetant l’offre avec un sourire expliquant que tout allait bien, elle insista sans pourtant parler, juste avec des yeux de grande sœur, peut-être même de mère! Se perdant presque dans les yeux pendant quelques secondes, il se dépêcha de reprendre ses esprits et de tourner le regard. Il ne voulait pas souiller le mouchoir de Carrie de son sang, et pourtant elle le forçait presque. Et puis, ce n’était même pas ses affaires, de le savoir en bon état ou pas! Les autres le mettaient en mauvais état, pourquoi est-ce qu’elle devait le soigner? Ennuyée par l’entêtement du plus âgé, Carrie prit elle-même les doigts du garçon avant d’essuyer les petites plaies—quoique légèrement profonde. Les joues se teintèrent légèrement d’un rouge sans aucune raison. Il n’avait rien demandé et pourtant elle semblait très heureuse! Cette fille était vraiment bizarre.


❤❤❤

Cette fois-là, la peur avaient rongé ses os. Carrie n’était pas là, cette fois. Elle lui avait dit qu’elle devait faire quelque chose et qu’il allait devoir rester seul un moment. Et il avait beau lui demander ce qu’elle devait faire et pourquoi il ne pouvait pas la suivre, la seule réponse était un triste sourire qu’elle lui donnait malheureusement trop souvent. Prenant une de ses nombreuses mèches de cheveux, il commença à la tourner autour de son doigt par ennui, adossé à un arbre avec une grande envie de dormir—il avait mal dormir la veille. Fermant doucement ses paupières devenues lourdes, il s’apprêtait presque à s’endormir tranquillement, sa main droite tombant sur la cuisse du même côté. Avoir un moment seul et en paix était quelque chose qui semblait impossible, pourtant, Erling était sur le point d’en avoir un.

Avant qu’une violente douleur apparaisse au niveau de l’épaule.

Ouvrant soudainement les yeux, Erling serra son épaule avec la main droite, presque en agonie alors qu'il n'avait reçu qu'un simple coup de poing—par un adulte d'une vingtaine d'année. Alors certes, il avait 15 ans et était censé être plutôt résistant, mais la force que le plus grand avait mît n'était même pas humaine. Levant faiblement le regard vers l'adulte, il pouvait remarquer l'air heureux qu'Erling avait vu trop de fois quand il était gamin. Un peu plus mature cette fois, mais toujours aussi hantant. Il ne pouvait rien y faire, ignorer la douleur semblait être la seule option possible pour le moment. Ces gars... L'autre jour, Erling avait entendu qu'ils voulaient bien se faire voir auprès de Carrie. Quel genre de plan mettaient-ils en place? Ou peut-être qu'ils étaient juste cons. À voir. Peut-être n'étaient-ils pas au courant que Carrie avait une bizarre obsession envers les serpents. Ou alors il se trompait de personnes, après tout, il n'arrivait pas à différencier les deux ‘groupes’. Encore une fois, il ne le frappait pas sur le visage. Il ne voulait pas que Carrie remarque ses blessures—de toute façon elle découvrira un jour ou l'autre. D'un autre côté, Carrie avait 14 ans alors que l'autre devait en avoir 22. Ce n'était pas de la pédophilie? Les pensées d'Erling étaient bien trop remplies par la seule question de ce ‘couple’, pour des raisons que lui-même ignorait. [ u . c ]



outofsnake;;:
wah wah désolée j'ai rien foutu whoops je sais pas si j'ai le droit de faire un truc aussi bizarre avec un fc aussi bizarre pour un monde comme ça???? désolée???? idk si y'a un problème avec la race ou un autre truc????

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum