Pauvre pauvre Richounet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pauvre pauvre Richounet

Message  NamMisa le Ven 10 Mai - 7:42

Le sable, c'est pas bon...




La chaleur, c'était un sentiment rendu omniprésent en ce lieu rendu étouffant par le vent sec qui soufflait de temps à autres. Tout n'était que sable et pierres rougeoyantes sous les rayons de l'astre solaire qui semblait toujours briller plus fort que d'habitude dans cette zone. Le sol craquelé par le manque d'eau et couvert de poussière craquelait sous chacun de ses pas et toute cette atmosphère lui filait franchement mal au crane. Roxanne, puisque c'était bien d'elle qu'il s'agissait, avait repris le chemin de Besma sous les injonctions muettes de son oncle et bien qu'elle ait été consciente qu'il lui aurait fallu y retourner un jour ou l'autre, elle se sentait légèrement amère de retourner dans ce qu'elle savait être sa terre natale.

Bien évidemment son oncle ne lui avait jamais révélé le véritable nom de son père, de peur qu'elle n'organise une vendetta et elle ne pouvait guère se lancer dans ce genre de recherche à l'aveuglette, en particulier si elle ne voulait pas attirer l'attention. La blonde s'était donc rendu à l'évidence lorsqu'elle franchit le seuil d'entrée de Besma, elle n'avait d'autres choix que de remettre ses recherches à plus tard. Lâchant un soupir, elle tâcha d'enlever un peu la poussière qui s'était engouffrée dans sa robe nacrée, choix vestimentaire auquel elle avait du se résoudre afin de ne pas mourir sous l'effet de la chaleur à laquelle elle n'était plus accoutumée. Elle n'avait même pas enfilé son armure qui se trouvait dans un paquetage dans son dos dont dépassait également la garde de sa claymore.

À présent qu'elle était sur place il lui fallait rejoindre son contact afin d'en apprendre d'avantage sur la cible, telle que le stipulait le contrat reçu. Cela ne semblait cependant pas être une chose aisée dans ces rues grouillantes d'individus qui s'agitaient en tout sens autour d'étals dont les couleurs dominantes étaient autant de nuances de rouge, d'orangé et de jaune qu'elle ne pouvait toutes les nommer. Sentant bien qu'il lui était impératif d'attendre la nuit, elle décida de se lancer dans quelques repérages lorsqu'un étal en particulier retint son attention. Beaucoup plus vide que ceux environnant, ce stand était composé d'un homme dont la chevelure égalait les yeux de la jeune Blackwell de par leur teinte, mais dont le visage semblait tordu dans une expression mêlant à la fois, tristesse, rage, désespoir et terreur.

Se sentant d'humeur charitable, puisqu'elle en avait le temps, elle s'approcha d'un pas feutré et écouta ce qu'il avait à dire. Elle n'avait pas tout compris à son concerto de gémissements et autres larmes de Lizardman en D mineur mais il semblait qu'une terriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiible créature se trouvait au sein de sa mine. Roxanne s'apprêtait à lui dire avec un petit sourire que le récit qu'il avait entendu était sûrement exagéré et que ce monstre ne devait pas être si puissant que ça lorsqu'une phrase retint son attention. Il était prêt à donner un anneau magique à celui qui lui en débarrasserait? Voilà qui changeait grandement la donne, et la bretteuse du se mordre la lèvre pour ne pas éclater de rire devant le ridicule de la situation. Elle n'était pas là depuis dix minutes et on lui servait déjà des artefacts de grande valeur sur un plateau.

Se fustigeant afin de reprendre son calme, elle fit une petite révérence tout en disant:


- Je comprends la difficulté de votre situation, et puisque personne ne semble en trouver le courage j'irais moi-même occire cet être infâme afin de vous rendre votre quiétude.

Après avoir calmé le marchand qui qualifiait de "folie" le fait d'envoyer seule une personne "sans défense" dans un tel lieu elle se contenta de demander à ce qu'on lui indique un endroit où elle pourrait enfiler des vêtements plus appropriés avant de se mettre en route. C'est ainsi qu'après avoir enfilé une robe noire dont les manches lui arrivait jusqu'aux poignets et les jupons jusqu'à mi-cuisse -ce qui constituait un calvaire étant donné la chaleur mais s'avérait nécessaire afin de ne pas trop se salir dans ces mines- elle revêtit son armure et fixa le fourreau de sa claymore sur sa gauche comme tout bon droitier le ferait.

C'est ainsi que la jeune femme se rendit dans la mine, prête à en découdre avec "la Bête"...


[Un ptit post court de bon matin, bon j'avoue n'ayant jamais joué au jeu je savais pas trop comment faire parler Richian donc j'ai pas osé inventer (pour ce matin du moins)]
avatar
NamMisa

Messages : 4
Date d'inscription : 07/05/2013

Fiche de Joueur
Inscrit aux JdR:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pauvre pauvre Richounet

Message  Invité le Ven 10 Mai - 18:25

Aujourd'hui, et c'était ainsi depuis quelques jours maintenant, les mines de Richie étaient bien plus calmes que d'habitude. Richian avait engagé sur le coup une mercenaire qui semblait passer par là. Il la trouvait capable et professionnelle, mais allait-elle être à la hauteur de la tâche? Personne ne savait réellement quel était le but ou la nature même du monstre inconnu qui rodait dans les galeries de la mine. Il y avait bien quelques nasods ci et là, mais la majeure partie avait été détruite par les Chercheurs d'El auparavant. Non, maintenant ce qui s'y trouvait était quelques bandits abandonnés depuis la mort de Wally et qui une fois sortis du vaisseau avaient du se réfugier quelque part. Ces derniers avaient pris la peine de reconfigurer les nasods restants pour en faire des alliés de taille contre les voyageurs et s'était emparés des minerais et débris restants pour se faire de nouveaux équipements. Malgré leur faible intellectuel, ils étaient devenu des adversaires assez dangereux comparé à de simples brigands, surtout qu'ils ont déjà un meilleur entraînement au combat.

Alors qu'elle commençait à faire quelques pas, Roxanne pouvait d'ores et déjà entendre d'étranges grognements semblables à ceux d'un dragon, bien que l'écho donnait plus l'impression d'écouter une créature mécanique. Seulement, elle n'allait pas pouvoir rêvasser longtemps à l'écoute car face à elle s'approchaient des sentinelles nasods qui ne tarderaient pas à faire passer l'alerte dans toutes les galeries. Blackwell allait devoir s'en débarrasser et rapidement trouver la source des inquiétudes de Richian si elle ne voulait pas finir encerclée de bandits. Sauf si elle avait les capacités d'en découdre avec eux. Elle pouvait voir deux embranchements derrière la première ligne de gardes mécaniques, alors que le son laissait penser que la cible du contrat se trouvait dans celle de droite. Allait-elle seulement suivre cette direction?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pauvre pauvre Richounet

Message  NamMisa le Ven 24 Mai - 17:16

Et en plus ça tâche!




Roxanne marchait d'un pas alerte, se montrant attentive à chaque son et prête à dégainer son arme à tout moment si cela devenait nécessaire. Elle devait se montrer prudente car, à en juger par les bruit qu'elle entendait, les sons rebondissaient avec une grande facilité sur les parois de cette mine créant un écho qui pourrait être tant un avantage qu'un inconvénient. En tendant l'oreille elle pouvait d'ores et déjà entendre un son à mi-chemin entre un grognement et le cliquetis métallique d'une machine, sans doute était-ce là le bruit provoqué par la créature qu'on l'avait envoyé abattre. L'écho était faible, signe que cette chose quelle qu'elle soit était encore assez éloignée bien que la blonde pouvait presque sentir la paroi rocheuse trembler sous la résonance des bruits qu'elle provoquait.

Une incessante répétition de grincements s'approchant de plus en plus la tira cependant de sa rêverie et elle couru se réfugier derrière quelques rochers empilés dans un coin afin de pouvoir contempler le ou les nouveaux arrivant et monter un semblant de plan plutôt que de foncer tête bêche au risque de finir dans des ennuis plus gros qu'elle. En effet, s'il y avait bien une chose qu'elle avait retenue de toutes ses années d'entrainement auprès de son oncle c'est qu'il lui fallait toujours réfléchir avant d'agir lorsqu'on lui en offrait la possibilité. Du monticule de roches poussiéreuses dépassait uniquement une dizaine de phalanges ainsi que la moitié supérieure du visage de notre jeune amie, celle-ci plissa légèrement les yeux lorsqu'elle vit ce qui l'attendait.

Cherchant de tout côtés comme s'ils guettaient l'arrivée de quelques intrus, un Nasod Transporter accompagné d'un Healer sondaient les lieux de leur yeux exempts de pupilles, tel un porc-épic karatéka à la recherche de son prochain souper. Il lui fallait établir un plan d'action au plus vite afin de pouvoir les mettre hors d'état de nuire afin qu'il n'aillent pas se mettre en quête de renforts. Si le Transporter représentait clairement un plus grand danger dans l'immédiat, son chariot au roues couvertes de rouille et remplis de minerais le rendait également beaucoup plus lent que son compère qui aurait largement le temps de battre en retraite si elle ne s'occupait pas de lui en premier lieux. Réfléchissant un bref instant, elle décida de détourner leur attention à l'aide d'une diversion des plus simples.

Se concentrant du mieux qu'elle pu compte tenu du bruit alentour, elle commença à faire léviter un cailloux situé à une quinzaine de mètres sur sa droite avant de le propulser dans la direction opposée. Les Nasod, pas bêtes pour deux sous, se dirigèrent donc immédiatement vers le lieux d'où semblait avoir été envoyé la pierre, tant et si bien qu'il se retrouvait dos à la guerrière qui arborait à présent un sourire satisfait tandis qu'elle posait la main sur la garde de sa claymore. Sortant la lame de son fourreau, elle se précipita vers le Healer sur lequel elle abattit son épée dans un fracas métallique qui, par chance, ne semblait pas s'être répercuté sur les parois de la mine. Cela attira bien évidemment l'attention des deux créatures raison pour laquelle elle enchaîna rapidement par une nouvelle estocade, visant cette fois-ci le Transporter. Elle lui envoya ensuite un éclair de faible puissance, espérant que l'être y serait suffisamment sensible pour être court-circuité, bien qu'elle en doutait.

Elle enchaîna ainsi attaque et défense lorsqu'elle ne tentait pas d'éviter le chariot qui menaçait de lui arriver en pleine figure, la faisant ainsi voler de quelques mètres malgré le fait que son armure absorbe une partie du choc. Elle avait été on ne peut plus surprise la première fois, ne s'attendant pas à ce que wagon de fer atteigne une telle vélocité, lui conférant une force de frappe des plus surprenantes. Une fois ses deux adversaires vaincus, la blonde à présent couverte de poussière et de boue observa les alentours, s'attendant à tout instant à ce qu'un nouvel ennemi surgisse. Mais rien. Deux chemins s'offraient donc à présent à elle, l'un deux semblait être la source du grognement sourd qu'elle entendait depuis l'entrée tandis que des bruits d'une autre nature semblait s'échapper de l'autre, bien qu'elle ne pu les distinguer clairement.

Jaugeant les deux chemins du regard, elle décida finalement d’emprunter le chemin de droite, dont elle était sûre qu'il la mènerait à ce qu'elle recherchait.

- Advienne que pourra, je pourrais toujours prendre l'autre au retour.
avatar
NamMisa

Messages : 4
Date d'inscription : 07/05/2013

Fiche de Joueur
Inscrit aux JdR:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pauvre pauvre Richounet

Message  Invité le Sam 25 Mai - 17:13

Les galeries des mines de Richie n'avaient plus été entretenue depuis un bon moment déjà. Depuis que les Nasods mineurs s'y été révoltés, la totalité de l'entretient leur été attribué, ce qui ne voulait pas spécialement dire qu'il allaient forcément bien le faire. Ce qui implique aussi autre chose: à savoir que les Nasods eux-même ne pouvaient réellement s'entretenir eux-même. Ils étaient vieux, parfois même rouillés, malgré les quelques réparations sommaires que leur pouvait faire les Nasods Healer. En fait ils étaient tellement en mauvais état que l'un d'eux était toujours présent dans chaque groupe des diverses sections de la mine, assurant un fonctionnement optimal.

Depuis l'arrivée des bandits les plus fort en exil, ils furent encore plus réduit en poussière pour la majeure partie des derniers. Et si ce n'était quelques chefs et mécanos, les voleurs n'étaient pas spécialisés en technologie Nasods. C'était du moins l'opinion publique. Alors comment aurait-il fait pour les asservir aussi facilement? Tout en se confectionnant de telles armes? Au départ, seul Banthus avait hérité d'une telle puissance pour son statut de chef. Ici, pratiquement toutes les personnes capable de se battre était équipé pour faire face aux autorités.

L'intruse des lieux avait ignoré le passage secondaire qui s'offrait à elle. Qu'il en fut ainsi provoque des difficultés ou pas était impossible à savoir. Mais peut-être que pour quelqu'un de la trempe de Roxanne, ce genre de détail ne devait avoir aucune importance en fin de compte. Expertise dans les assassinats, ça devait être une habitude pour elle de ne pas faire attendre sa cible quand elle semblait si facile à atteindre. Elle pouvait d'ailleurs entendre de plus en plus clairement les gémissements incessant de la créature, en non-harmonie avec les claquements métalliques qui devaient sans aucun doute indiquer la présence de Nasods supplémentaires.

Ce genre d'intuition pourtant ne semblait n'avoir aucun effet ici parce que la seule chose sur laquelle elle finit de tomber fut un groupement de bandits dans une espèce de salle aménagée au bout de la galerie. Plusieurs Petits frères étaient en train de boire un coup en jouant à un jeu de carte, tandis que d'autres montaient la garde. Pour les diriger, seul un Commandant des Black Crow était là, gardant lui-même la porte donnant accès plus loin. À les compter, le gros avec les petits, ils devaient être six, ce qui n'était pas encore trop dangereux pour quelqu'un de fort mais qui demandait prudence quand on se trouvait dans leur repère. Parmi les nouvelles technologies un peu crasseuses que l'on pouvait apercevoir ici, on remarquait facilement que les petits frères avaient maintenant des armes plus adaptées à leur taille et agilité. Leur couteau avait laissé place à des griffes chargée d'une légère énergie d'El dont pouvait émaner des filets de flammes dansantes. C'était une nouvelle arme expérimentale, pas toujours au point et, surtout, pas toujours accessible d'usage aux plus novices de la bande. Le gros lui par contre était toujours armé de son épée gigantesque, peut-être même d'ailleurs pouvait-il la manier trop rapidement? Son bras gauche avait été entièrement remplacé par un bras Nasod qui lui permettait de ressentir ni fatigue, ni gêne dans ses articulations de ce côté là. C'était là aussi un prototype qui si usé trop subitement sur de longue période pouvait faire surchauffer l'appareil.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pauvre pauvre Richounet

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum