Que le carnage reprend! [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Que le carnage reprend! [Solo]

Message  Invité le Sam 15 Sep - 23:38

Si je devais vous raconter en détail la raison pour laquelle je m'étais incrusté ici, je ne pourrai même pas commencer ce que j'ai en tête de faire. Alors je vais vous dire, en cours de route, le petit jeu que j'entame dès maintenant. Il fait nuit, bien qu'en réalité, l'aube approchait déjà. J'aime agir vers cette période de la journée où lorsque j'ai finis ma sale besogne, j'ai un beau soleil pour m'accueillir à la maison, même s'il y a plus que du personnel dedans. Foutre la merde à l'aube, ça veut dire que des témoins seront bientôt là pour avertir les autres. Et c'est ce dont j'ai besoin, que quelqu'un vienne voir comme un pauvre innocent ce que je viens faire et qu'il prenne peur comme une grosse poule mouillée face à ma terriiiible puissance. Où j'me trouve? Ah oui, pardon. Je suis actuellement à Ruben, ou du moins, dans ses alentours. Depuis que l'Ancien toutou de la région s'est calmé, les gardes sont beaucoup plus calmes et à l’a-guet qu'avant. C'est assez gênant vu que j'ai besoin de me faciliter la vie. C'est donc en quête de déluge que je suis venu dans les anciennes ruines enfouies dans la forêt.

Si je me fie à la dernière crise de colère du chien de garde, c'était arrivé lorsque Banthus avait piqué l'El de l'arbre. Bien sur que non, je compte pas voler l'El, je sais même pas si y en a encore à l'Arbre en fait. Non, le problème, c'est l'Ancien lui-même, alors autant me charger de lui directement, qu'en dites-vous? Je ne vous en laisse pas vraiment le choix de toute façon. Comment ça vous doutez de la possibilité que je puisse vaincre une telle bête? Ne tentez pas de me rabaisser, vous verrez bientôt de quoi je suis capable. Bien qu'un si faible adversaire ne me permettra pas vraiment d'exhiber ma toute puiiiissaaaaannnnceeee.... Hum, pardon.

-"Hey! Vous comptez vous ramener quand? J'ai pas qu'ça à foutre!"

Désolé, mais ces types que je paie bien trop pour leur travail ne sont pas vraiment capable de faire grand chose. C'est là quelque part que je me dis que Banthus avait droit à un minimum de respect. Pourquoi? Car il était capable de gérer une bande de crétins pas assez doués pour comprendre qu'ils acceptaient de crever avec les contrats qu'on leur propose. Fallait bien une motivation à les payer trop cher: je récupère l'argent sur leur cadavre après et/ou leurs biens dans lesquels leur fortune aurait été dépensée.

-"La chasse aux Poorus est ouvertes messieurs dames! Celui ou celle qui m'en basarde le plus avant le lever du jour en verra sa prime doublée!"

Vous commencez à me comprendre j'espère: cette tâche avait pour but de les occuper autant que je pouvais, puis de les faire revenir à moi pour avoir rapport. Les plus idiots d'entre eux se tueraient pour avoir leur prime ensuite, et je n'aurai qu'à achever les derniers présents pour ne rien avoir à donner. Ne suis-je pas génialissime? Nan, ne vous inquiétez pas, la modestie, c'est pas mon truc. Pendant ce temps, moi, j'allais me faufiler ci et là jusqu'à retrouver l'antre du gardien.

-"Hey oh! Où qu'il est le petit? Ah où qu'il est le gentil petit toutou? Ramène tes fesses le gros, j'ai pas toute la nuit! T'as plutôt intérêt à te montrer si tu veux pas que j'réduise en cendre ta maison!"

Bien entendu, je ne suis pas capable de lancer de sort de feu, mais rien de magique n'était nécessaire pour lancer un incendie. De plus, histoire de le convaincre davantage, je me mettais à faire geler le sol autour de moi, établissant comme arène une atmosphère plutôt fraîche.

-"Ouaaahhh, la classe! Une patinoire en moins de deux! On voit mon reflet dedans en plus, j'suis trop b..."

Je n'eus pas vraiment le temps de finir ma phrase qu'une patte géante venait de s'abattre sur ma figure, m'envoyant valser sur un tronc d'arbre. Frottant mon visage avec mal, je pris tout de même la peine de me relever avant de passer mes nerfs sur la brute:

-"Hey pinaise ti! Tu t'rends compte que ça fait mal ce que tu viens de faire? M'enfin, maintenant tu m'as mis das l'ambiance pour te foutre la raclée de ta vie!"

J'hésitais à le tuer à vrai dire... Mais je comptais au moins l'amocher autant que je pouvais. Dégainant mon épée, ma chère Sombregrivre, je n'avais nullement peur de foncer tête baissée à l'assaut. Mes pas furent rapides mais précis, avant de prendre une allure bien plus lisse et nette lorsque mes pieds revinrent sur le sol givré. Habitué à ce genre de terrain, je me mettais à glisser telle une danseuse étoile sur un parcours pré-défini dans ma tête, me permettant de me faufiler avec dextérité dans le dos de la créature géante. Passant près de ses grosses papattes, je donnais dore et déjà plusieurs coups de lames à ses chevilles, l'obligeant à réagir à ma présence. Je savais que si peu suffirait à le foutre à terre, mais ça allait attirer son attention et le rendre furax.

-"Rhooo allez mon p'tit, me dis pas que t'as déjà du mal à suivre mes mouvements?"

L'Ancien Pooru... Une créature dotée d'une grande sagesse mais d'une colère qui est facile à manipuler. Ce qui n'en réduit pas pour autant son instinct, son intelligence. Il avait été capable de me donner le premier coup et de m'envoyer en dehors du givre, et ce qu'il faisait en ce moment même prouvait ce que je pensais. Levant soudainement ses énormes poings dans les cieux, il les abattit férocement sur le sol, brisant sans difficulté la vitre de glace que j'avais formé, me faisant tituber quelques instants avant de rattraper mon équilibre.

-"Ha ha ha ha! C'est que t'es malin mon petit! Pour récompense, je vais te laisser en vie! Mais en échange, tu vas devoir me promettre de prendre soin de ma chère amie ici-présente!"

En réalité, j'avais déjà prévu tout ceci depuis le début, ou plutôt, depuis le moment où je lui avais taillés la chair pour la première fois. Pointant mon épée vers le soleil, comme pour me rappeler qu'il était l'heure de partir, je fit apparaître au dessus de ma personne un énorme pieu de givre, mixture d'énergie magique et naturelle, de glace. De façon intuitive, mon arme s'éleva à son tour dans les airs, s'assimilant à la petite forme d'énergie que je venais d'invoquer. D'un geste vif de la main, pointant alors du doigt le colosse, le pieu - avec ma lame à l'intérieur - se projeta à grande vitesse sur sa cible. Un puissant cri de douleur s'échappa des arbres, alors mon épée était maintenant enfoncée dans le torse de mon ennemi. Sourire au lèvre, je le laissa comme une merde sur le sol, allant chercher mes "amis" avec qui j'avais rendez-vous. Je n'ai pas besoin de vous rappeler ce que je comptais faire de ces brigands après tout. Puis, si ce n'est mon épée, sans laisser de trace, je disparut dans les méandres des ténèbres de la nuit... Oui, ça cloche un peu sachant que l'orangé de l'aube était déjà en train de se répandre sur mon visage.

Vous n'avez encore rien vu avec moi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que le carnage reprend! [Solo]

Message  Tonton le Dim 16 Sep - 0:00

Étant donné que cette mission avait un but lucratif au forum, Skares s'est proposé de clore ce rp bénévolement et ne recevra donc aucun point de Puissance pour sa magnifique mise en scène.

Par contre, à partir de maintenant, il bénéficiera comme tout le monde de bonus lorsqu'il effectuera ses missions.
avatar
Tonton

Messages : 68
Date d'inscription : 28/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum